Réfugiés de Nantes, Territoires44 appelle les maires et les conseillers municipaux du département à se mobiliser.

A Nantes, aujourd’hui, plus de 400 migrants dorment sous des tentes au square Daviais dans un dénuement total et des conditions de sécurité, d’hygiène et de santé catastrophiques et indignes. Est-il possible que dans notre pays, une telle chose puisse exister et pire encore, perdurer ? L’inhumanité de cette situation saute aux yeux de n’importe qui passe le long des tentes.

Notre devise « Liberté, Egalité, Fraternité », inscrite aux frontons de nos mairies, nous rappelle l’article premier de la déclaration universelle des droits de l’homme : « ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité ». Nous, élu-es du territoire, avons donc un devoir de fraternité à exercer.

En outre, nous avons la responsabilité de contribuer à la sortie d’une situation qui paraît inextricable. En effet, ces femmes et ces hommes réfugié-es sont devenu-es les victimes collatérales de décisions politiques et administratives contradictoires.

Les membres de Territoires44, élu-es de communes rurales pour la plupart et, pour certain-es, déjà investis dans l’accueil de réfugiés ont décidé, lors de leur réunion de rentrée à Monnières début septembre, d’apporter leur contribution dans la recherche de solutions concrètes d’accueil. Ils/elles proposent, avec le soutien de la préfecture de Loire-Atlantique, d’accueillir dignement des réfugiés.

Ainsi, en accueillant des personnes disposant de droits (RSA, possibilité de travailler, etc.), les communes permettront de libérer des logements qui pourront être mis à disposition des demandeurs d’asile qui eux, doivent rester près des centres administratifs.

Nous avons bien conscience que cette action ne règlera pas le problème dans sa totalité, mais face à l’inhumanité de ce camp et loin de toute polémique politicienne, nous choisissons l’évidence de la solidarité entre les territoires, chacun devant prendre sa part, même modestement, à l’échelle de sa commune.

Ainsi, Territoires44 appelle-t-il l’ensemble des maires qui disposent d’un logement ou qui connaissent des particuliers disposant également de logements vacants et prêts à les suivre, à se mobiliser et à l’accompagner dans cette démarche.

Pour nous contacter :

  • territoires44@gmail.com
  • Georges Lecleves, président de Territoires44 : 06 81 97 47 56
  • Pierre Gressant, directeur : 06 70 31 37 72